5 juillet 1954

5 juillet 1954, c’est l’époque atomique. On est en plein guerre froide et le rock’n’roll, musique électrique, se répand comme une traînée de poudre. Ce jour-là, Elvis enregistre avec le guitariste Scotty Moore et le contrebassiste Bill Black son premier disque édité en 45 et en 78 tours. Face A : “That’s All Right, Mama”, un vieux blues de Arthur “Big Boy” Crudup roulé dans le foin hillbilly. Face B : “Blue Moon of Kentucky”, une balade bluegrass de Bill Monroe décapée à l’acide rhythm’n’blues. Deux morceaux qui viennent de contrées raciales différentes mais qui sonnent avec ce trio de Memphis comme une duplication l’un de l’autre. On appellera cela “rockabilly”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *